USA / CHINE : accord commercial en panne !

ACTualité

août 2017

L'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine annoncé le 12 mai dernier semble fortement compromis...

Les premiers pourparlers officiels sur le cadre d'un acord économique étendu entre les deux premières puissances mondiales ont eu lieu à Washington en juillet dernier, mais sans avancées majeures : les deux délégations ont annulé les conférences de presse prévues à l'issue de la table ronde, signe de « graves tensions et profondes divergences » selon certains observateurs.

Le « plan d'actions de 100 jours » prévoyait les mesures suivantes :

  • Levée de l'embargo imposé par Pékin sur le bœuf américain depuis 2003
  • Accélération des exportations directes de gaz naturel américain vers la Chine
  • Ouverture progressive du marché chinois aux opérateurs américains de système de paiement électronique (Visa, Mastercard...)
  • Approbation accélérée par les autorités chinoises des biotechnologies et organismes génétiquement modifiés
  • Réduction des taxes sur les voitures américaines
  • Levée des barrières américaines aux importations de volailles précuites chinoises aux Etats-Unis
  • Accès à plus d'investissements directs chinois aux Etats-Unis

Au moins une de ces mesures a bien été appliquée : les exportations de viande de bœuf qui ont repris depuis le mois de juillet, mesure en fait déjà actée en septembre 2016...

Les négociations concernant le gaz naturel américain devraient également aboutir, la Chine cherchant à réduire sa dépendance au charbon : une perspective qui fait craindre aux industriels américains, gros consommateurs de cette énergie fossile, une envolée du cours.

En marge de ces arrangements pragmatiques, les événements de ces dernières semaines laissent plutôt présager d'une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

Le président américain s'est dit prêt à lancer une procédure sur les pratiques de la Chine en matière de propriété intellectuelle... Une annonce évidemment mal accueillie par la Chine !

Une enquête devrait être lancée à la demande du président américain, enquête qui pourrait durer plusieurs mois et déboucher, si les soupçons sont avérés sur des mesures de rétorsion prises par l'OMC.
Cette procédure se rajoutera aux autres déjà en cours sur l'acier ou l'aluminium accusés d'être subventionnés par les autorités chinoises.

Ces frictions s'ajoutent aux fortes tensions politiques entre les deux puissances au sujet de la Corée du Nord.

Cet accord commercial qui semblait très prometteur, a été annoncé quelques jours seulement après la visite du président chinois aux Etats-Unis : une nouvelle volte-face dont le Président américain à le secret, mais dont les repercussions potentielles pourraient se réveler préjudiciables au commerce international...

source : lefigaro.fr / lepoint.fr

Toute l'actualité

Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin