Prévention de la corruption : les partenaires juridiques n'échappent pas au risque de corruption

ACTualité

September 2021

Inde prévention corruption

Le cas d'une multinationale soupçonnée d'actes de corruption du fait de ses avocats met en lumière la nécessité d'identifier précisément tous les risques de corruption pour chaque maillon.

Une politique de tolérance zéro contre la corruption ne dédouane pas d'un travail exhaustif sur les risques de corruption dans le cadre de mandats accordés à des tiers. Le géant américain du commerce en ligne doit répondre à une attaque de la presse indienne révélant une dénonciation de la part d'un lanceur d'alerte évoquant l'utilisation de frais juridiques pour payer des pots de vins. Des avocats locaux mandatés directement par l'entreprise seraient en ligne de mire.

Avis d'expert

photo-portrait-alr

Anne LE ROLLAND, Experte en Prévention de Corruption Internationale (DG ACTE International Groupe)

Lors de la réalisation de la cartographie des risques et de l'identification des partenaires commerciaux exposant le plus l'entreprise, il est parfois difficile de faire accepter un niveau d'exposition élevé sur la profession d'avocat et autre matière juridique. Pourtant les risques pays, les modalités de sélection des tiers, le type de mission qui leur est confié, la réalisation de Due Diligence ou non, et tout simplement la renommée du donneur d'ordre, contribuent à fortement exposer l'ensemble des transactions en cours et in fine l'entreprise.

Pour aller plus loin...

1ère PME française prestataire en Global Supply Chain Management certifiée ISO 37001, ACTE International accompagne en France et à l'étranger, les entreprises pour la réalisation de leur cartographie des risques, la création et déploiement de leurs dispositifs de prévention de la corruption : obligation légale (Loi Sapin 2, FCPA ou UKBA), cadre normatif (ISO 37001), exigence commerciale (des clients ou fournisseurs), ou volonté d'excellence des dirigeants,... ACTE International garantit une approche terrain, opérationnelle et calibrée à chaque organisation internationale ! 

Source(s) : Les affaires

Rédacteur(s) : A. LE ROLLAND