Lutte contre la corruption : la Banque mondiale mobilise les gouvernements

ACTualité

October 2020

Corruption Banque mondiale

La Banque mondiale a récemment publié un rapport pour rappeler aux États leur devoir de lutte contre la corruption.
« Enhancing Government Effectiveness and Transparency : The Fight Against Corruption », un programme plus que bienvenu en période de pandémie mondiale, source d'augmentation des risques de corruption...

L'urgence sanitaire et économique tendant à court-circuiter les mécanismes habituels de contrôle des conditions d'engagement de dépenses publiques, la Banque mondiale rappelle qu'à situation inédite, risques de corruption inédits !

En s'appuyant sur de nombreuses études de cas menées dans le monde entier, le rapport* évoque 5 secteurs opérés par les gouvernements qui y sont particulièrement exposés :

  1. Les marchés publics ;
  2. Les infrastructures ;
  3. Les entreprises d’État ;
  4. L’administration des douanes ;
  5. Les services (portuaires, fonciers, santé...).

Rappel est fait aux États des instruments de base à mettre en oeuvre pour réduire les risques de corruption :

  • Le support aux initiatives pour la transparence de l’administration publique ;
  • Le développement de l'administration numérique (GovTech) ;
  • L'encouragement aux déclarations de biens et les absences de conflits d'intérêts ;
  • L'obligation de transparence sur le bénéficiaire ultime ;
  • La coopération pour des échanges d'informations sur les crimes financiers... 

Enfin, l'institution financière internationale affirme son soutien aux organismes de contrôle tels que les agences anti-corruption, les institutions de contrôle et d'audit, et le système judiciaire. 


* Rapport complet à disposition de nos abonnés sur simple demande cliquez sur le bouton "JE SUIS ABONNÉ" en bas de page.

Pour aller plus loin...

1ère PME française prestataire en Global Supply Chain Management certifiée ISO 37001, ACTE International accompagne en France et à l'étranger, les entreprises pour la réalisation de leur cartographie des risques, la création et déploiement de leurs dispositifs de prévention de la corruption : obligation légale (Loi Sapin 2, FCPA ou UKBA), cadre normatif (ISO 37001), exigence commerciale (des clients ou fournisseurs), ou volonté d'excellence des dirigeants,... ACTE International garantit une approche terrain, opérationnelle et calibrée à chaque organisation internationale !