Corruption USA : compliance manager et lanceur d'alerte, ça paye !

ACTualité

mai 2020

USA Lanceur d'alerte

450.000 dollars ont été versés par la Security Exchange Commission à un responsable compliance pour avoir dénoncé des cas de corruption dans son entreprise...

Depuis 2012, ce sont plus de 396 millions de dollars qui ont été versé à 77 lanceurs d'alertes par l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC - Security Exchange Commission).

Mais c'est la première fois que le lanceur d'alerte récompensé est le responsable de la conformité de sa propre entreprise !

Juge et partie, victime et coupable ?

L'employé à d'abord fait part de ses préoccupations en interne pour essayer de régler le problème puis, face au manque d'action de son entreprise, a attendu 120 jours avant de présenter ses allégations à la SEC qui l'a dûment récompensé.

Voilà qui devrait donner de la valeur au rôle de compliance officer, et générer l'attention des dirigeants censés donner l'exemple conformément au "Tone at the Top" requis par tous les référentiels (UKBA, FCPA, Loi Sapin 2, ISO37001....) !

Rédacteur(s) : M. DARIER | C. TOZZI

Source(s) :  Affiches parisiennes