Microplastiques : l'ECHA et les consommateurs appelés à la rescousse !

Atmosphère Internationale

April 2020

ECHA microplastiques

L'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a élaboré un guide pratique sur les additifs plastiques pour comprendre les conditions de relargage par les articles en plastique : un premier pas vers l’élimination des microplastiques présents partout dans notre environnement, et dans nos vêtements ! Quels changements faut-il anticiper ?

Thème

Réglementation REACH

Pays

UE

Selon l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), plus d'un tiers des microplastiques retrouvés dans les océans sont des résidus des eaux de lavage des vêtements synthétiques !

Dans le viseur, les vêtements de sport, et plus généralement ceux à base de polyester, nylon, acrylique et élasthanne.

D'après un test réalisé en 2016 par l'Université de Plymouth, chaque machine de 6kg de linge libérerait 700 000 fibres soit une centaine de microgrammes de plastique !

Les stations d'épuration ne savent pas encore filtrer ces microparticules, que l'on retrouve dans nos assiettes via les animaux aquatiques (microparticules ingérées par les poissons, animaux d'élevage nourris aux farines de poisson,...) ou les légumes cultivés à base d'engrais composés de boues d'épurations !

D'après une autre étude, l'air en contiendrait une dose assez forte pour qu'elles soient identifiées dans les pluies et neiges prélevées en montagne...

Face à ce constat très préoccupant, l’ECHA a récemment publié un nouveau guide pratique sur les additifs plastiques à l'attention des inductriels, plus particulièrement adressé aux déclarants de substances.

Ce guide découle des résultats de l'initiative PLASI (PLAstic Additives Initiative), projet conjoint de l'ECHA et de 21 organisations du secteur industriel qui a déjà permis de dresser un état des lieux de plus de 400 additifs dans les plastiques utilisés en grandes quantités dans l'Union européenne.

Il présente les principes directeurs en matière d’évaluation de la sécurité chimique.

Conçu pour aider les industriels à décrire les différentes utilisations des additifs dans les matières plastiques, il devrait leur permettre d'évaluer l'impact sur la santé des travailleurs, des consommateurs et sur l’environnement.

Principale cible de la démarche qui pourrait nécessiter la mise à jour des dossiers d'enregistrement : les additifs relargués par les articles en plastique, en caoutchouc ou en textile.

Avis d'expert

photo-portrait-alr

Anne LE ROLLAND, Expert REACH

Le secteur de la cosmétique a déjà dû réduire le taux de microplastiques de la composition de ses produits, mais pas encore le secteur textile.

La démarche engagée par l'ECHA pourrait bien jouer ce rôle là, même si elle ne concerne que les fabricants/importateurs de substances, et non ceux d'articles !

Alors devrons nous retourner au 100% coton, alors que nous avons tous pris goût au confort de l'élasthanne et au côté pratique (séchage rapide et pas de repassage) du synthétique ?

La principale préconisation à ce stade est la frugalité dans la production et donc l'achat de nos vêtements : plus de 2.3 milliards de produits textiles et chaussures sont mis sur le seul marché français chaque année !

L'après COVID-19 et ses effets télétravail liés au confinement, apporteront peut-être un premier niveau de réponse ? Plus de télétravail, moins de tenues vestimentaires, et donc de relarguage dans la nature...

Parallèlement les industriels travaillent sur des options de filtrage au lavage (Ex. sac de lavage Guppyfriend) dont l'efficacité n'a pas encore été prouvée.

Le rapport bénéfice/risque est compliqué à établir : réduire la part de fibres synthétiques réduira la durée de vie de nos vêtements, et donc augmentera le volume d'achat et production.

Des fibres naturelles "bio" seraient l'idéal... sauf pour la ménagère condamnée à repasser après chaque lavage !

Il y aura le jour de l'après-COVID, il y aura peut-être le jour de l'avant synthétique...

Pour aller plus loin...

ACTE International forme et accompagne les entreprises européennes et leurs fournisseurs non européens aux exigences de la règlementation REACH depuis plus de 10 ans !

Pour toute demande d'assistance technique à la mise en conformité de vos procédures REACH ou besoin de formation pour mettre à jour vos connaissances, n'hésitez pas à contacter nos experts.

Source(s) : Guide Plastic addives ECHA | Plastic additives initiative | 60 millions de consommateurs (mars 2020)

Rédacteur(s) : C. TOZZI | A. LE ROLLAND