Cartographie des risques de corruption : évaluer le risque pays

Atmosphère Internationale

September 2019

Indicateur risque de corruption pays

Comment évaluer le risque pays ? Quels indicateurs retenir pour votre cartographie internationale des risques de corruption ?

Thème :

RSE internationale & prévention de la corruption

Pays :

MONDE

Votre exposition au risque de corruption varie selon 3 critères objectifs « primaires » :

  1. Risque pays
  2. Risque secteur
  3. Risque marché

Si ces trois facteurs sont étroitement liés, force est de constater que le niveau de gouvernance et d’intégrité du pays, avec ou dans lequel vous développez vos activités, est déterminant !

Les deux indicateurs les plus connus en matière d'évaluation du risque de corruption sont produits par deux ONG internationales :


Indice de Perception de la Corruption (IPC)

Etabli chaque année par Transparency International, ONG basée à Berlin et créée en 1993, cet indicateur évalue le niveau de corruption perçue de 180 pays.

corruption-ipc-2018

L’indice, sur une échelle de 0 (très corrompu) à 100 (peu corrompu), rassemble des données provenant de différentes sources qui donnent des indications sur la perception qu’ont les milieux d’affaires et les experts nationaux du niveau de corruption dans le secteur public (cf. Indicateur de risque de corruption pays (IPC 2018)).

NB : il ne porte pas sur les pratiques des entreprises en matière de prévention de la corruption.

Pratique !

Afin de faciliter l'interprétation de l'IPC, nos experts en prévention de la corruption ont établi une nomenclature à 4 niveaux de risque sur la base de cet indicateur.

En savoir plus...


Bribery Risk Matrix (ou matrice de risque de corruption)

L’ONG Canadienne TRACE International a élaboré cet indice qui prend en compte la corruption publique et privée et établit la probabilité de demandes de pots de vin dans 200 pays.

Basé sur les données de différentes institutions internationales (Nations Unis, Banque Mondiale, Forum Economique Mondial) le score global attribué à chaque pays est compris entre 1 et 100 (100 représente le risque le plus élevé à l’inverse de Transparency).

Les scores globaux sont détaillés par "domaines" et "sous-domaines" (voir infographie ci-dessous).

Trace index : domaines et sous-domaines

Ces informations détaillées peuvent aider les entreprises à adapter leurs pratiques de conformité et de diligence raisonnable aux risques spécifiques à chaque pays, et à mieux allouer des ressources souvent limitées en matière de conformité.

Avis de l'expert : 

Dans son rapport annuel d’activité*, l’Agence Française Anticorruption (AFA) souligne l’absence d’une mesure objective de la corruption : « Par nature occulte, la corruption ne se laisse que difficilement mesurer ».

La corruption par pays est difficilement mesurable c’est pourquoi nous constatons des écarts significatifs entre les deux classements.

A titre d’exemple :

  • Transparency est plus indulgent que Trace pour le classement des pays suivants :

    • Sri Lanka (89/180 vs 148/200)
    • Chine (87/180 vs 151/200)
    • Egypte (105/180 vs 168/200)
    • Cuba (61/180 vs 165/200)
  • Trace est plus indulgent que Transparency pour le classement des pays suivants :

    • Kenya (144/180 vs 101/200)
    • Azerbaïdjan (152/180 vs 95/200)
    • Colombie (99/180 vs 67/200)
    • Russie (138/180 vs 108/200)

L’indicateur IPC de Transparency International reste la référence la plus utilisée, il est désormais opportun de le comparer ou le compléter avec d’autres indices, pas forcément dédiés à la corruption mais permettant de mieux évaluer l’environnement des affaires.


Attention !

Les situations locales peuvent se dégrader rapidement ! Une revue régulière (au minimum annuelle) est nécessaire pour permettre à l’entreprise d’adapter ses mécanismes de prévention et de contrôle en fonction du niveau de risque estimé.

Pour aller plus loin...

fiche franceAfin d’affiner l’évaluation du risque d’exposition à la corruption dans un pays, ACTE International a conçu des « Fiches Profil Pays Risque de Corruption » qui consolident de multiples données légales, économiques, commerciales,… afin d’avoir une approche la plus opérationnelle possible !

 

 

Rédacteur(s) : M. DARIER | A. LE ROLLAND

Source(s) : www.traceinternational.org | https://transparency-france.org

* Documents de référence (à disposition de nos abonnés sur simple demande) :

  • Rapport annuel d'activité 2018 (Agence Française Anticorruption - 21/06/2019)

All news

Share on : Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on Linkedin