BREXIT : défaite cuisante de Theresa May au Parlement britannique

ACTualité

janvier 2019

BREXIT UE UK

L’accord de sortie de l'UE du Royaume-Uni a été rejeté mardi 15 janvier 2019 au Parlement britannique avec un écart de 230 voix. Défaite tristement historique qui restera dans les mémoires selon les commentateurs, revers magistral pour la Première Ministre Theresa May, et possible chaos à venir pour le commerce européen...

Le vote sur le projet d'accord de séparation entre l'Union européenne et le Royaume-Uni a finalement eu lieu mardi soir au Parlement britannique (cf. BREXIT : vote du Parlement du Royaume-Uni "autour" du 15 janvier 2019), et s'est soldé par un rejet massif du texte, actant l'échec singlant de Theresa May.

Une motion de défiance a été déposée par l'opposition travailliste afin de pousser Theresa May vers la porte de sortie : motion qui a finalement été rejetée.

La Première ministre a jusqu'au lundi 21 janvier pour présenter une solution alternative aux députés : un timing très serré et peu de marge de négociation avec les 27... autant dire qu'un plan B consensuel serait miraculeux !

4 scénarios sont actuellement sur la table :

  • "No Deal" conduisant à un Brexit dur (Hard Brexit) au 30 mars 2019;
  • Report de la date butoir du 29/03/19 de quelques semaines laissant aux deux parties une fenêtre de négociation plus large;  
  • Second referendum menant les citoyens britanniques à se prononcer une nouvelle fois;
  • Plan B accepté par les députés et permettant de prolonger les négociations de séparation avec Bruxelles jusqu'au 31/12/2020 (Soft Brexit)

A suivre...

Pour aller plus loin...

Auto-diagnostic BREXIT & Supply Chain
Faites un crash-test en ligne, et évaluez gratuitement votre niveau de risque en moins de 10mn !
Séminaire Web gratuit spécial BREXIT
22/01/2019 > BREXIT : quels risques pour les supply chains en 2019 ?

Source(s) : www.lesechos.fr

Toute l'actualité

Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin