ALGÉRIE : modification des restrictions à l'importation

ACTualité

mars 2018

Algérie restrictions à l'importation

Le ministère algérien du commerce a mis à jour la liste des produits interdits à l'importation.

Après avoir dressé une liste de plus de plus de 800 produits interdits à l’importation fin décembre (cf. ACTualité de janvier 2018), l’Algérie opère déjà quelques changements…

Cédant aux requêtes des industriels algériens, les restrictions à l’importation ont été partiellement levées pour des produits et intrants de 5 sous-positions tarifaires :

  • 3919.90.11.00 : Plaques, feuilles, bandes, rubans, pellicules, et autres formes plates, auto-adhésifs, en matière plastiques, en rouleaux d'une largeur excédents 20 cm, revêtus d'impressions ou d'illustrations, à l'exclusion de ceux importés par les producteurs et transformateurs.
  • 3919.90.12.00 : Plaques, feuilles, bandes, rubans, pellicules, et autres formes plates, auto-adhésifs, en matière plastiques, en rouleaux d'une largeur excédents 20 cm, non revêtus d'impressions ou d'illustrations, à l'exclusion de ceux importés par les producteurs et transformateurs.
  • 3923.21.30.00 : Sacs d'emballage pour produits alimentaires, en polymères de l'éthylène, à l'exclusion des sacs aseptiques pour l'emballage des produits alimentaires.
  • 3923.21.90.00 : Autres sacs, sachets, pochettes et cornets en polymères de l'éthylène, à l'exclusion des sacs d'emballage destinés pour l'empaquetage de tous les produits d'hygiène, importés par les producteurs ou les transformateurs.
  • 3923.29.30.00 : Sacs d'emballage pour produits alimentaires, en autres matières plastiques, à l'exclusion des sacs aseptiques pour l'emballage des produits alimentaires.

A l'inverse, le gel de la domiciliation bancaire pour les produits finis "biscuits", relevant principalement de la position 19.05, est effective depuis le 1er mars.

Une nouvelle actualisation des produits interdits à l’importation est déjà prévue pour fin mars par le Ministère du commerce algérien : les opérateurs européens qui exportent vers l'Algérie ont tout intérêt à suivre de près l'évolution rapide des restrictions à l'importation sur le territoire algérien (cf. Atmosphère Internationale de novembre 2017 et janvier 2018).

Source(s) : www.commerce.gov.dz

Toute l'actualité

Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin